Le Master IE souffle ses 20 bougies ! Retour sur la conférence du 3 octobre

Lundi 3 octobre dernier, s’est déroulée à l’IAE de Poitiers, une conférence pour célébrer le vingtième anniversaire du Master Intelligence Economique. Les différents fondateurs de cette formation ainsi que les professeurs ont répondu présents aux côtés d’anciens et actuels étudiants de l’IAE.

Des présentations au format de 180 secondes pour animer la conférence

La conférence animée par Nicolas MOINET, responsable pédagogique du Master 2 a permis à chacun des intervenants d’exprimer, de façon parfois assez amusante, leur point de vue sur l’intelligence économique via des thèses d’environ 180 secondes chacune.

Pour commencer, Christian MARCON, professeur des universités et fondateur du Master, nous conta l’histoire « d’un accouchement difficile », ou, comment le Master Intelligence Economique est né en 1995 à l’université de Poitiers.

Guy MASSE, économiste et également fondateur du Master enchaîna sur le thème de la « déconnexion des élites ». Dans son discours, il relève trois illusions principales à savoir l’information par rapport à la connaissance, le contrôle face à la contagion et les élites politico-économiques.

Intervention de Guy Massé – La déconnexion des élites

Christian HARBULOT, directeur de l’Ecole de Guerre Economique, a ensuite démontrer que l’officialisation de l’intelligence économique en tant que diplôme représentait à l’époque une belle « prise de risque ». Cette initiative a été rondement menée par une équipe soudée.

Puis, Pierre FAYARD, professeur d’université émérite nous proposa un « 37 stratagème de Sun Tzu ». Ce dernier est basé sur une fable brésilienne. On y découvre l’histoire d’un chat qui parvient à vaincre un tigre en utilisant information et désinformation à bon escient.

Par la suite, Anne KRUPICKA, maître de conférences et spécialiste de l’intelligence marketing apporta un constat intéressant sur « l’irrationalité prévisible ». C’est-à-dire comment le marketing peut agir en fonction de ce que la science sait du cerveau humain et ses caractéristiques.

Stéphane MOTTET continua sur le thème du « long terme », en rappelant que les économistes actuels sont globalement « courtermistes », même si l’état d’esprit tend à changer pour plus de patience et une vision plus altruiste envers l’avenir.

C’est au tour de Camille ALLOING, maître de conférences et spécialiste de l’[e]-réputation, de nous faire « passer de la théorie à la pratique ». Son constat : nombre d’organisations savent fabriquer de l’information mais très peuvent savent vraiment l’exploiter à un bon escient. Tout est là, la valeur ajoutée qu’apporte l’intelligence économique.

Sorti de son sommeil, Olivier COUSSI, spécialiste de l’intelligence territoriale, nous raconta « son rêve », rêve selon lequel l’intelligence économique s’appliquerait au territoire, où les politiques publiques auraient pris conscience de l’importance de cette discipline. Un rêve où les diplômés en Intelligence Economique seraient reconnus pour leur esprit d’équipe et où l’Intelligence Economique serait dispensée dans tous les types de formations.

Et enfin, pour clôturer cette présentation, Nicolas MOINET nous rappelât que l’IE tirait ses racines d’ « l’intelligence », du latin Inter (entre) et Legere (discerner). C’est l’art de lire entre les lignes ou encore « la capacité à jouer aux intersections ». Il a également mis l’accent sur le fait que l’Intelligence Economique a souvent été apparenté à la culture du renseignement (ré – enseigner). Ce qui a remis en question certains schémas lors de son officialisation.

En fin de conférence, les acteurs ont échangé sur leur vision de l’intelligence économique pour les 20 prochaines années. Parmi les thèmes abordés, on a beaucoup discuté du manque de considération de l’IE dans les politiques publiques actuelles et de la place centrale de l’esprit d’équipe et des valeurs qui ont traversé les différentes promotions du Master IE. De cette discussion, nous avons abouti à un constat simple : malgré certaines difficultés à l’heure actuelle, l’intelligence économique a encore de très beaux jours devant elle.

La nécessité de construire un réseau d’ancien solide

Enfin, un autre point a été soulevé. Les anciens et actuels étudiants de la formation ont besoin de construire un réseau fort et dynamique. Cet événement est fondateur car il introduit le nouvel élan de l’ALUMNI. Cela s’est concrétisé lundi dernier par la création du club ALUMNI IE. Cette conférence s’inscrit comme la première pierre d’une série d’événements qui rythmeront 2016 et 2017. Le prochain rendez-vous sera la conférence IE et PME qui se tiendra en janvier prochain à l’IAE de Poitiers en compagnie d’Alain Juillet.

Par la suite, toutes les personnes présentes lors de la conférence se sont données rendez-vous dans le hall de l’IAE pour déguster ensemble les gâteaux d’anniversaire. A cette occasion, anciens et nouveaux professeurs ont soufflé les 20 bougies du Master. Cette rencontre fut l’occasion d’un partage entre étudiants et professionnels, diplômés et futurs diplômés ; en somme un excellent moyen pour chacun de développer son réseau.

Une partie de l’équipe pédagogique du Master IE de l’IAE de Poitiers

Les plus motivés ont poursuivis autour d’un Laser Game afin de clôturer la soirée sur une touche conviviale, sous forme de jeu, mêlant stratégie et camaraderie, ce qui représente parfaitement les valeurs véhiculées par le Master Intelligence Economique.

A noter que l’ensemble de la conférence sera très bientôt disponible sous forme d’une série de vidéos relatant chaque intervention.

Rémi Bidault

Master 1 SMC et Rédacteur en Chef de Cell’IE

AUCUN COMMENTAIRES

Désolé, les commentaires ne sont plus admis pour le moment.