INTERVIEW : ATELIS et l’intelligence économique en région Centre

ATELIS, l’Atelier d’Intelligence Stratégique de l’ESCEM est un acteur majeur de l’intelligence économique en région Centre.

En effet, pour former ses étudiants à la démarche d’Intelligence économique, ATELIS travaille aux côtés des entreprises de la région. C’est pourquoi, dans le but d’avoir une vision d’ensemble de l’intelligence stratégique et de son déploiement dans cette région, nous avons interrogé Mme Laurence Masson, Chargée de mission à ATELIS.

.

.

– Quel a été le parcours de Laurence Masson avant de devenir Chargée de mission à l’atelier d’ATELIS ?

Titulaire d’un DESS de Droit et de Commerce International, Laurence Masson commence par  évoluer dans le milieu de la formation. Entre 1990 et 2002, elle encadre les formations de l’Institut des Forces de Ventes, et le BTS MUC en Martinique sur leurs parcours professionnels dans un CFA de la CCI.

Sans avoir de connaissances spécifiques en Intelligence économique, elle intègre ATELIS en 2004, pour lancer en janvier 2005, le premier colloque européen d’Intelligence Économique au Futuroscope.

.

 .

.

– Dans la région Centre, quelle est la typologie des entreprises constituant le tissu économique ?

En septembre 2012, à partir des statistiques de l’activité d’ATELIS, Laurence Masson a dressé la typologie des entreprises qui ont travaillé avec les étudiants d’ATELIS :

57% sont des TPE-PME

– 18% sont des FMN (Firmes Multinationales)

25% Autres (dont les collectivités territoriales)

Les TPE-PME forment donc clairement l’essentiel de l’activité d’ATELIS et, selon les propres dires de Madame Masson, elles forment aussi la plus grande partie du tissu économique de la région Centre.

 .

– Les entreprises sont-elles sensibilisées à l’Intelligence économique ?

Même si les groupes et les grandes entreprises intègrent de plus en plus l’Intelligence économique dans leur environnement, les TPE et les PME ne maîtrisent pas toujours ce domaine ou n’arrivent pas à voir quels avantages elles pourraient en tirer. Pourtant, en période de crise économique, l’Intelligence économique peut s’avérer indispensable.

 .

– Comment se déroule une « intervention » d’ATELIS en entreprise ?

L’atelier ATELIS démarche les entreprises en passant notamment par l’intermédiaire de ses partenaires (la CCI Touraine, l’ACFCI « le réseau des Chambres de Commerce et d’Industrie », le CIGREF, « réseau de Grandes Entreprises »…)

Auprès des entreprises, ATELIS se présente comme un cabinet de conseil. Avant de débuter une mission, une réunion préalable entre les deux parties est organisée. Un diagnostic est ensuite posé par l’atelier. Si l’entreprise accepte l’intervention, un contrat est signé entre les deux parties et un cahier des charges est établi.

De manière globale, ATELIS accompagne les entreprises dans leur développement stratégique et l’accomplissement de leurs projets.

.

ATELIS accompagne les entreprises dans leur développement stratégique

.

– Quelle est la vision de l’Intelligence Économique en région Centre et en France ?

En région Centre comme sur l’ensemble du territoire français, les entreprises (PME/PMI) ne voient que peu d’intérêts à initier une démarche d’Intelligence Économique. ATELIS doit donc faire preuve de pédagogie et d’écoute pour faire comprendre les enjeux du déploiement d’une démarche comme celle-ci dans de telles  structures.

 .

– Quel est le point de vue de Laurence Masson sur la politique de l’État français en matière d’Intelligence Économique ?

Malgré une volonté nationale de déployer des démarches d’Intelligence Économique, elle constate que concrètement, peu de moyens sont mis à la disposition des acteurs. Sur les territoires, seuls quelques services de l’état (SGAR et DIRECCTE) tentent de déployer, sensibiliser et accompagner les acteurs.

.

– Quel est son conseil pour les étudiants en Intelligence Économique ?     

Se démarquer des autres, être différents.

.

Anaïs CHAFFARD

AUCUN COMMENTAIRES

Désolé, les commentaires ne sont plus admis pour le moment.