L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE EN ENTREPRISES : QUELS ENJEUX ?

Pour reprendre la citation de Nicolas Moinet « L’intelligence économique est née après la chute du mur de Berlin. Un certain nombre d’acteurs venant des services de renseignements ont ramené leurs pratiques au sein des entreprises dans un contexte de libération du marché ». A l’air de la sur-information et d’une concurrence accrue, il est primordial pour les entreprises de comprendre les influences sur leur marché. Pour cela il faut traiter des quatre concepts de l’intelligence économique : la guerre, la sécurité, la compétitivité et la diplomatie. Et combiner les trois leviers de l’intelligence économique développés par Philippe Clerc : l’influence, la veille et la sécurité économique.

 

 

Comment utiliser l’intelligence économique en entreprise ?

L’intelligence économique étant avant tout une démarche collective, il est primordial d’instaurer au sein de l’entreprise une circulation de l’information fluide. Pour cela, certaines entreprises ont mis en place une “boucle de l’intelligence”: le cycle du renseignement. Il s’agit d’une méthodologie empruntée au secteur de la défense comportant quatre phases : l’expression des besoins, la collecte de l’information, le traitement de l’information et la diffusion. Le principe est simple : plus le cycle tourne, plus il est intelligent.

 

L’intelligence économique peut également permettre aux entreprises de gérer leur réputation en ligne. On peut ainsi établir plusieurs piliers de e-réputation au service des entreprises :

La communication : un outil d’IE ?

Selon Naima El Haoud, l’intelligence économique est un outil stratégique d’aide à la prise de décision dont la finalité pour l’entreprise est la communication. « Le rôle de l’intelligence économique est de préparer la décision stratégique. […] c’est la capacité d’analyse et de synthèse tournée vers l’action collective ». L’entreprise doit s’informer pour connaître les contraintes de son environnement et anticiper les problématiques futures.

La communication est un outil de l’intelligence économique bien que trop peu représentée. En effet, on constate de plus en plus la nécessité d’intégrer les mécanismes de médiation à l’intelligence économique. Nicolas Moinet considère que l’IE est traversé par la communication dite normative (notion de partage) et la communication dite fonctionnelle (notion d’échange, division du travail).

 

A quelles menaces une entreprise doit-elle faire face ?

A l’heure d’une économie digitalisée, le piratage est une menace croissante pour les entreprises et il est donc à prendre très au sérieux. Pour Jean-Michel Salaün, le piratage informatique consiste à voler ou contrefaire l’information numérique. En France, 90 % des entreprises ont déjà subi une cyber attaque. Une attaque peut suffire à déstabiliser une entreprise. En effet, la fuite de données de tout genre constitue un intérêt de faire évincer de la concurrence : en ruinant la notoriété de l’entreprise, ou encore en perdant les données personnelles des clients. Certaines entreprises ont aujourd’hui obtenu un niveau de maturité suffisant pour faire appel à des hackers “éthiques” dans le but de travailler sur leurs sites et ainsi faire ce que l’on appelle du « bug bounty ». Elles invitent alors les hackers à faire des rapports de vulnérabilité sur leurs sites web contre rémunération afin de prévenir d’éventuelles attaques. Les entreprises font face à de nombreux défis et l’intelligence économique semble être plus que jamais capable d’y répondre.

 

Loïc Bonnet, Léa Letty

 

 

Sources : 

Dèbes, F. (2021). Microsoft, Google, Apple : la guerre des magasins d’applications est déclarée. Les Echos. 

https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/microsoft-google-apple-la-guerre-des-magasins-dapplications-est-declaree-1330283

El Haoud, N. (2011). L’intelligence économique au service de l’entreprise innovante. Revue internationale d’intelligence économique, 3, 175-187. https://www.cairn.info/revue-revue-internationale-d-intelligence-economique-2011-2-page-175.htm

 

Nicolas Moinet. (2015) « Christian Marcon, La recherche française en intelligence économique : Bilan et perspectives », Revue française des sciences de l’information et de la communication. https://journals.openedition.org/rfsic/1409

Salaün, J., Salaün, J., C., & Epron, B. (2015). Le piratage aux profits des entreprises. Économie du document. https://archinfo24.hypotheses.org/2836

 

Images : 

https://www.ileri.fr/wp-content/uploads/2020/06/pic3.png

https://www.manager-go.com/assets/Uploads/cycle-du-renseignement-IE.png

https://www.leparisien.fr/resizer/6tKA4lVp5SnjwlbEhaKZHjNQ-pg=/932×582/arc-anglerfish-eu-central-1-prod-leparisien.s3.amazonaws.com/public/GJQ4EUB7WYNUV7UDOXJ4IAUUHI.jpg