Pourquoi la R&D des grands groupes est-elle aujourd’hui décentralisée ?

Au cours de ces dernières années nous avons observé une recrudescence de grandes entreprises qui décentralisent leur R&D. Ce processus, lorsqu’il est effectué en interne, engendre des coups très importants avec un taux de réussite relativement faible. Afin de continuer à innover, les entreprises misent désormais sur les start-ups. Des structures d’accompagnement de start-ups sont proposées par les grands groupes afin de conserver à moindre coup une longueur d’avance en R&D, et ces grandes entreprises n’hésitent plus d’entrer au capital des start-ups accompagnées.

L’accompagnement des start-ups

Orange, SNCF, Total, GDF Suez, Renault, Airbus, Airliquide, M6,… Ces entreprises ont compris l’importance d’investir dans le développement des start-ups. Cela peut prendre différentes formes et différents noms : accélérateur, couveuse, incubateur corporate, fab lab, corporate garage…

Les start-up et les grands groupes trouvent de nombreux avantages réciproques à travailler ensemble. Ce phénomène est né dans la Silicon Valley et nous pouvons observer que de plus en plus de grandes entreprises françaises proposent à des start-up des programmes d’accompagnement. Cela va permettre à ces start-ups de bénéficier de l’appui d’une grande entreprise, et pour ces dernières d’avoir un vivier de solutions innovantes. Il existe aujourd’hui plusieurs formes de partenariats possibles entre start-up et grandes entreprises pour accélérer l’innovation : L’acquisition, l’accélération ou encore l’incubation corporate.

Quel accompagnement pour les porteurs de projet ?

 

Ces grandes entreprises vont proposer en premier lieu aux porteurs de projet un savoir-faire. Elles vont les accompagner dans la réalisation du business plan ainsi que sur de nombreux aspects juridiques. Elles vont également mettre à disposition un certain nombre de ressources : locaux, matériels, technologies, capitaux, services. Enfin les porteurs de projet peuvent bénéficier d’une mise en réseau, l’entreprise va les accompagner dans leur recherche de financements et aide la future entreprise dans sa compréhension du marché.

Le modèle de « Corporate Garage » est-il idéal ?

Un modèle a récemment vu le jour, celui de « Corporate Garage ». Un article de la célèbre revue « Harvard Business Review » présente ce modèle qui permet d’intégrer parfaitement des start-up au sein de grands groupes afin de créer de l’innovation. Ce modèle est notamment appliqué par Alphabet avec l’entité « GoogleX » qui fonctionne comme un corporate garage.

Un corporate garage est un accélérateur de projets intégré à une grande entreprise qui va fournir une structure d’accueil et l’accès gratuit à un certain nombre de services. L’objectif est de déboucher sur un MVP (Minimum Viable Products).

Ce corporate garage réunit toutes les conditions de développement des projets en mode start-up, tout en y ajoutant la dimension corporate.

Pourquoi est-il intéressant pour les grands groupes de proposer un service d’accompagnement de starts-up ?

Pour un grand groupe proposer un service d’accompagnement à des start-up va avoir plusieurs avantages.

 

  • Dans un premier temps celui d’accroître la créativité des salariés. Nous pouvons prendre l’exemple de Google qui propose à ses salariés de développer des projets dans leur temps libre. Ce genre de pratique peut être assimilé à de l’intrapreuneuriat qui consiste à « la mise en œuvre d’une innovation par un employé, un groupe d’employés ou tout individu travaillant sous le contrôle de l’entreprise. » (Carrier, 1997).
  • Dans un second temps cela va permettre à l’entreprise d’être attentive à son environnement pertinent. Les salariés vont être incités à faire de la veille sociétales, concurrentielle, technologique et stratégique.
  • L’émergence de produits ou services innovants développés au sein de l’entreprise est un avantage considérable pour l’entreprise.
  • De prendre des parts de capital dans des start-up innovantes afin de se diversifier

L’importance des think tank afin d’orienter la R&D des grands groupes

Les grandes entreprises doivent repérer les champs d’innovation pertinents afin d’orienter leur R&D et choisir les start-ups qui testeront ces tendances. Le groupe AirLiquide a bien compris l’importance de mettre en place une structure de veille chargée de réfléchir aux tendances sociétales de demain. Pour ce faire AirLiquide a créé un laboratoire d’idées nommé « i-Lab ». Ce dernier est composé d’un think tank et d’un corporate garage.

AirLiquide n’est pas la seule entreprise à avoir compris l’importance de participer à un think tank. Deloitte, Gecina ou encore Vinci possèdent leur propre think tank. Ils sont composés de chercheurs, entrepreneurs, chefs d’entreprises ou encore ingénieurs et vont réfléchir aux tendances de demain.

Ces think tank sont reliés aux structures d’accompagnement des start-ups et permet d’orienter leurs choix stratégiques.

Dylan MAS


Source : http://blog.one2team.com/actualites-innovation-projets/pilotage-innovation-produit

https://thenextweb.com/entrepreneur/2015/07/05/whats-wrong-with-the-lean-startup-methodology/

http://blogs.lentreprise.com/deco-bureau/category/bureaux-de-start-up/page/2/

AUCUN COMMENTAIRES

Désolé, les commentaires ne sont plus admis pour le moment.