Acteur de "Parasite"

La Corée du Sud, le soft power à la conquête du monde

 

Article écrit par Alice Aude Babolack 

Ville de Séoul

D’après l’auteur américain Kenneth Blanchard, spécialiste en matière de management et de leadership situationnel de proximité, « aujourd’hui la clé du pouvoir des dirigeants réside dans l’influence et non plus dans l’autorité”. C’est une parole qui reflète bien le cas de la Corée du Sud qui au fil des dernières années a su s’imposer sur la scène internationale, comme un leader en matière de divertissement.

La fièvre du Hallyu:

Le “Hallyu” que l’on peut encore traduire comme la vague coréenne est le phénomène qui amorce l’influence grandissante du Soft Power de la Corée du Sud telle que nous le connaissons aujourd’hui. En effet, ce terme apparaît dans les années 90. La Corée du Sud ayant longtemps été en conflit avec la Chine. Ce conflit tiré son origine de la guerre de Corée (1950-1953), durant laquelle l’armée coréenne s’était alliée à l’armée américaine pour combattre la Chine et la Corée du Nord. L’enjeu de ce conflit était le contrôle de la péninsule.

 

Après des années de relations ombrageuses, l’ancien président Roh Tae-Won a décidé de relancer les relations avec Pékin. Ainsi, il entame le 7 juillet 1988  des démarches pour rétablir les relations avec la Chine dans le cadre de la signature de sa “NordPolitik”. Le but de celle-ci était d’améliorer les relations avec les alliés de la Corée du Nord pour faire de ceux-ci des alliés de la Corée du Sud. Cela s’est concrétisé le 24 août 1992 avec l’entrée en relation officielle de la Chine et de la Corée du Sud.

 

À partir de ce moment les séries et musiques coréennes ont commencé à s’exporter vers la Chine. Suite à cela, un engouement autour de ceux-ci s’est vite créé et a alors acquis le nom de “Hallyu” qui est traduit comme étant la vague coréenne.

 

Une Hallyu en constante croissance : 

* BTS qui remporte le prix de l’artiste de l’année aux Mnet Asian Music Awards, le 02 décembre 2016.

Après la Chine, le rayonnement de l’industrie du divertissement coréen s’est étendu à travers le monde. Petit à petit celui-ci s’est développé créant de nombreuses communautés de fans autour de divers domaines, à savoir le chant, la danse, le milieu cinématographique etc… L’émergence de ce qu’on catégorise comme un mode de vie à la coréenne s’est alors répandue auprès des jeunes. Effectivement, en allant de la consommation vestimentaire avec le succès des boutiques en ligne qui proposent de s’habiller à la mode coréenne comme YesStyle, à la consommation artistique à travers la popularité des groupes de K-POP comme BTS ou encore Blackpink.

 

Parmi les succès notoires de l’industrie du divertissement sud coréen, on retrouve le titre phare de l’été 2012 “Gangnam Style” du chanteur sud coréen Psy. Celui-ci comptabilise à l’heure actuelle 4,3 milliards de vues sur YouTube. Il se fera détrôner par la suite avec la chanson Despacito qui comptabilise à l’heure actuelle 7,7 milliards de vues sur YouTube.

 

Cette chanson annonçait les prémices de l’influence mondiale de l’industrie du divertissement sud coréen à travers le monde.

 

Le gouvernement de la Corée du Sud investit dans le secteur du divertissement :

Acteur de "Parasite"

* Le casting du film parasite en 2019 et son réalisateur. De gauche à droite : Bong Joon-ho, Choi Woo-shik, Cho Yeo-jeong, Jang Hye-jin, Park So-dam, Lee Sun-kyun et Song Kang-ho.

Suite à cet engouement autour des productions artistiques sud-coréennes, le gouvernement a décidé d’investir 450 milliards de wons dans le secteur du divertissement entre 2019 et 2022 via “un fonds d’investissements du contenu” nous rapporte l’agence de presse sud Coréenne Yonhap. Il nous rapporte que durant la conférence de presse donnée par le président Moon Jae a l’occasion de cette annonce, il a aussi qualifié ce secteur comme un “ important moteur de croissance future” pour l’économie de la Corée du Sud.

 

Cette affirmation a pu se vérifier par la suite avec la victoire historique du film entièrement sud-coréen “Parasite” de Bong Joon-ho le 9 février 2020. Pour la première fois un film originaire de Corée du Sud a gagné l’oscar du meilleur film à la 92 ème cérémonie des oscars. Ce soir-là, le film est reparti avec 4 prestigieux trophées, dont celui du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur film international et du meilleur scénario.

 

L’influence apparente de la K-culture s’est confirmée le 21 août 2020 avec le succès du groupe emblématique de Corée du Sud « Bangtan Sonyeondan » plus connue sous le nom de BTS suivie par 61.6 millions d’abonnés sur Instagram. Ainsi que, par 44,9 millions de followers sur Twitter. Le titre Dynamite lancé par le groupe va battre tous les records. Elle devient alors la première chanson sud-coréenne de l’histoire à arrivée N•1 du Billboard Hot 100. En plus de cela BTS, est entré dans l’histoire du Billboard Hot 100 comme faisant partie des rares groupes ayant occupé la tête du Hot 100 à la 1ère et 2ème place. Cela a été le cas grâce à la réussite de leur titre Savage Love (Laxed – Siren Beat) qui est venue prendre la 1ère place du classement, relayant ainsi Dynamite à la seconde place. Ils sont donc le cinquième groupe de l’histoire du Billboard a avoir eu deux chansons en tête du Hot 100 à l’instar des Beatles, des Bee Gees, de Outkast et des Black Eyed Peas. Cette chanson

 

Le dernier succès en date est Squid Game. Le K-drama sorti le 17 septembre 2021, est la série la plus regardée depuis la création de la plateforme Netflix. Elle comptabilise plus de 111 millions de comptes ayant regardé au moins un extrait de la série 17 jours après sa sortie. Ceci l’a fait passer devant les Bridgertons qui comptabilisent 82 millions de comptes à avoir regardé au moins un extrait à sortie. Ainsi, le succès de la série fut instantané.

 

Cela a eu comme effet, la floraison de nombreuses boutiques de Dalgona qui est le jeu emblématique de la série. Dans les rues de Shanghai, on pouvait observer des personnes faire le rang pour acheter ces friandises coréennes dont le principe dans la série est de découper la forme dans le biscuit sans le casser. En Chine, où la plateforme Netflix est interdite, le succès autour de la série est tel qu’une soixantaine de sites illégaux proposent de regarder la série en streaming sur leurs sites. Pour remédier à cette situation l’ambassadrice sud-coréenne Jang Ha-Sung a appelé le gouvernement chinois à remédier à cela, “Nous estimons que Squid Game, qui gagne en popularité dans le monde entier, est distribué illégalement sur une soixantaine de sites Internet en Chine” a-t-il dénoncé.

 

Les productions d’origine coréenne ont la particularité qu’elles n’exportent pas juste un produit commercial, mais aussi les valeurs et les caractéristiques de la société sud-coréenne. Dans de nombreux K-drama des éléments de la culture sud-coréenne sont alors mis en valeur à travers le respect des aînés ou encore les plats traditionnels mentionnés qui sont proposés à sa culture. Ce secteur étant devenu le fer de lance du “pays du matin calme”, le ministère de la culture, des sports et du tourisme a décidé d’investir 229,3 milliards de wons (k-pop News, mars 2022).

 

Les indicateurs clés: 

L’ampleur significative du Soft Power coréen a des répercussions sur son économie. De fait, en 2021 la Corée du Sud s’est retrouvée à la 14ème place des pays les plus influents au monde d’après le classement de CEO World Magazine. Le magazine attribue un système de points pour les pays dans le classement. Le « pays du matin calme » a obtenu un score de 78,49 points dans le classement, ce qui en fait le 4ème pays d’Asie le plus influent au monde après la Chine (93,39 points) , le Japon (89,67 points) et l’Inde (89,11 points).

 

À l’heure où de nombreux pays, dont la Corée du Sud, ont souffert de la crise économique liée au Covid-19, l’industrie du divertissement pourrait contribuer à la remise à flot de la péninsule sud-coréenne. Le clip Dynamite de BTS cité précédemment a rapporté plus d’1,4 milliards de dollars à lui seul à l’économie du pays a déclaré le ministère de la Culture sud-coréenne (France Culture,   ). De plus ce secteur n’a pas connu de baisse malgré la pandémie qui sévit, bien au contraire. Le chiffre total des exportations des productions totalisait 10,8 milliards de dollars en 2020, ce qui représentait une hausse de 6,3% alors que les exportations de marchandises au niveau global avait connu une baisse de 5,4 %.

 

Au vue de tous ces éléments, ce n’est donc pas une surprise totale que le FMI prévoit dans son World Economic Outlook un PIB de 1907 milliards en 2022 pour le pays. Cela représentera une hausse de +3,3% par rapport à 2021. Par conséquent, la Corée du Sud sera le 10ème pays du classement des pays les plus riches du monde d’après le FMI.

 

En conclusion : 

On peut retenir qu’en plus de générer du profit pour l’économie de la Corée du Sud, l’industrie du divertissement sud-coréen est un véritable outil d’influence pour le gouvernement. Cependant, c’est un couteau à double tranchant. En effet, dans des K-dramas comme Squid Game qui a fait grandement débat, les tares de la société sud-coréenne sont mises en lumière. La grande compétitivité, le surmenage y sont des thèmes qui sont abordés. Les K-drama peuvent avoir un effet contraire à celui voulu de l’image positive. L’image véhiculée par les productions de Corée du Sud est donc une variable plus ou moins contrôlable du cercle d’influence. Malgré cela, ces productions restent des outils puissants pour diffuser la culture coréenne à grande échelle, tout en donnant le plus possible une image positive de ce qu’est la K-Culture.

 

Sources :

Agences, A. M. (2021, 28 octobre).  « Squid Game » provoque la folie en Chine et ce malgré le blocage de Netflix. 20 Minutes. https://m.20minutes.fr/amp/a/3147971

 

Bonillo, J. (2022, 18 janvier). Gangnam Style de Psy détrôné ! Le nouveau clip le plus vu de tous les temps sur YouTube est. . . (VIDEO). Télé-Loisirs. https://www.programme-tv.net/news/musique/121327-gangnam-style-de-psy-detrone-le-nouveau-clip-le-plus-vu-de-tous-les-temps-sur-youtube-est-video/amp/

 

Bornet, J. (2020, 11 février). Oscars 2020 : « Parasite » rafle la mise et Hollywood boude la France. Franceinfo. https://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/oscars/oscars-2020-parasite-rafle-la-mise-et-l-academie-boude-la-france_3819937.html

 

Burgel, T. (2021, 19 octobre). Bloomberg révèle les chiffres secrets et fous de « Squid Game». korii. https://korii.slate.fr/biz/economie-squid-game-hit-900-millions-dollars-netflix-revelations-bloomberg-chiffres-secrets?amp

 

Chateau, P. (2022, 24 mars). Classement PIB : quels sont les puissances mondiales en 2022 ? J D N. https://www.journaldunet.com/patrimoine/guide-des-finances-personnelles/1209268-classement-pib-1594129948.amphtml/

 

Info, I. T. (2022, 14 mars). Le gouvernement coréen de la fièvre des vagues continue. . . Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme soutient le projet d’investissement de 229,3 milliards. K-Pop News Insde FR. https://kpopnews.atsit.in/fr/?p=105991

 

Ireland, S. (2021, 10 février). Ranked : World’s Most Influential Countries, 2021. CEOWORLD Magazine. https://ceoworld.biz/2021/02/10/ranked-worlds-most-influential-countries-2021/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=ranked_world_s_most_influential_countries_2021&utm_term=2021-02-11

 

Lévy, J. (2021). Aimantée par la Chine, la Corée du Sud va-t-elle renoncer à son partenariat avec les États-Unis ? Asialyst. https://asialyst.com/fr/2021/02/18/aimantee-chine-coree-sud-renoncer-partenariat-etats-unis/

 

McIntyre, H. (2021, 22 avril). A Look Back At The History BTS’s ‘Dynamite’ Made On The Hot 100. Forbes. https://www.forbes.com/sites/hughmcintyre/2021/04/21/a-look-back-at-the-history-btss-dynamite-made-on-the-hot-100/?sh=ec8e108513b3

 

Ministry Of Culture, Sports And Tourism And Korean Culture And Information Service. (s. d.). Hallyu (vague coréenne). Korea.net. https://french.korea.net/AboutKorea/Culture-and-the-Arts/Hallyu

 

Nodé-Langlois, F. (2021, 21 novembre). En Corée du Sud, la K-culture est le fer de lance de l’export. LEFIGARO. https://www.lefigaro.fr/conjoncture/en-coree-du-sud-la-k-culture-est-le-fer-de-lance-de-l-export-20211119

 

La vague Hallyu, comment s’est formé le soft power culturel sud-coréen. (2021, 22 décembre). France Culture. https://www.franceculture.fr/geopolitique/la-vague-hallyu-comment-sest-forme-le-soft-power-culturel-sud-coreen

 

마. (2019, 17 septembre). La Corée du Sud va dépenser plus de 1.000 milliards de wons pour soutenir les créateurs de contenu | AGENCE DE PRESSE YONHAP. Agence de presse Yonhap. https://m-fr.yna.co.kr/view/AFR20190917002500884