Google Sitelinks et sa SearchBox

 

Que sont les Sitelinks ?

Arrivés en France fin 2009, les Ad Sitelinks, ou plus communément appelés Sitelinks, sont des liens affichés au-dessous de certains sites dans les résultats de recherche Google. Ils sont destinés à faciliter la consultation des sites par les internautes. Selon Google, la structure des liens du site est analysée afin de définir des raccourcis permettant aux internautes de gagner du temps et de trouver rapidement les informations qu’ils recherchent. On peut les trouver au nombre de 2 au minimum et 8 au maximum. Mais plus fréquemment par 6 (exemple ci-dessous).

Exemple 1 Sitelinks

Copie écran d’une recherche sur Google.fr

Ces liens sont propres à Google et se retrouvent uniquement sur le premier résultat de la requête. Les liens sont classés en fonction du comportement de l’utilisateur, en particulier, le nombre de consultation, la quantité de temps passée sur la page, si la page contient des transactions commerciales, etc. Le tout bénéficiant du nouvel algorithme de Google Hummingbird (Colibri).

Mais Google ne s’est pas arrêté là

Voilà qu’au début du mois de septembre, Le géant américain de Mountain View nous proposait sa Searchbox. Une nouvelle fonctionnalité permettant à l’utilisateur d’effectuer une recherche avancée sur un site web, sans avoir à s’y trouver. Cette fonctionnalité est visible dans la zone réservée aux Sitelinks (exemple ci-dessous).

searchbox

Copie écran d’une seconde recherche sur Google.fr

Un internaute qui visite le site web de Amazon et qui souhaite se renseigner sur un produit quelconque peut taper le nom du produit dans cette SearchBox. Une liste de résultats est ensuite affichée, avec toutes les pages du site web en question, faisant référence à la requête. Cela revient à effectuer la commande suivante « mot clé  site:amazon.fr ».

Mais voilà, SearchBox serait à l’origine d’une baisse de trafic importante et d’une dégradation des résultats trouvés sur le moteur de recherche de Google. Au point d’attirer les foudres des fervents fans de la neutralité du net, ainsi que celles de l’organisation Open Internet Project (OIP), qui qualifie la nouvelle mesure de Google de « détournement de trafic ».

En effet l’internaute, de part cette mesure, ne surf plus directement sur les sites. Il est redirigé vers une autre page Google, proposant des liens concernant les informations recherchées, mais qui aboutissent sur une page mettant en évidence les publicités gérées par Google. Cette baisse du nombre de visiteurs engendre naturellement un manque à gagner pour chaque site se voyant attitré aléatoirement cette SearchBox, par l’algorithme de Google laissant tout de même penser que Google sélectionne les marques les plus puissantes pour se servir d’elles comme de vulgaires vaches à lait.

 

l’Organisation Open Internet Project

Schéma du processus Open Internet Project

Jeudi 23 octobre, l’organisation Open Internet Project va même jusqu’à mettre en demeure Google, en demandant le retrait de la fonction SearchBox en France. Affaire à suivre.